Accueil / Articles PiApplications. / La plate-forme Android

Architecture générale d'une application Android.

Le manifeste.

Le manifeste d'une application est un descripteur qui permet l'intégration de l'application au système. Ce descripteur est un fichier XML situé sur le répertoire racine du projet et nommé <Manifest.xml>. Un exemple de manifeste est donné ci-après :

<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<manifest xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
          package="eu.piapplications.proto0001">
  <application android:icon="@drawable/icon">
    <activity android:name=".MyActivity" android:label="@string/app_name">
      <intent-filter>
        <action android:name="android.intent.action.MAIN" />
        <category android:name="android.intent.category.LAUNCHER" />
      </intent-filter>
    </activity>
  </application>
</manifest>

Le nom du package Java qui contient l'application est obligatoire dans l'élément racine. Le nom de la classe qui représente l'activité principale précédé d'un point est également obligatoire. Notez que le nom de l'application n'est donné directement mais par le biais d'un identifiant de ressource ce qui permet éventuellement sa personnalisation en fonction de la langue.

En plus de la déclaration d'activités, on peut trouver également :

La correspondance entre application et processus.

Chaque application Android s'exécute au sein d'un processus Linux. Une application Java s'exécute au sein d'une instance de la JVM qui est également un processus dédié.

Compte tenu du peu de ressources des périphériques mobiles, il arrive fréquemment que le système d'exploitation ait besoin de décharger ou de supprimer une application pour fournir les ressources qu'elle libère à une autre. La sélection des applications à ôter répond au schéma général qui suit :

(c) PiApplications 2015